Annonce

Bonjour aux nouveaux inscrits ...

Avant de poster (sauf pour la partie offres et demandes d'emploi du forum), prsentez vous dans le forum "Prsentations". Si vous avez des soucis, n'hsitez pas me contacter par mail : allolivier2b (arobase) gmail.com. Pour votre "Prsentation", n'oubliez pas d'indiquer votre profession (grimpeur, bcheron ... etc) avec un premier message sympa pour faire connaissance.

Olivier

#25 03-02-2014 20:30:34

serialclimber
Super Polatouche
Lieu: Haute Savoie et Genve
ge: 49
Date d'inscription: 06-12-2006
Messages: 1141
Site web

Re: Mulching vertical

Libre toi de critiquer les rsultats d'tudes ralises par des sommits telles W Moore ,ou C Drnou Et puis d'abord qui prtendu gurir les arbres morts ??? ,c'est facile de lancer des piques puis de remonter se planquer dans son arbretu en as trop dit ou pas assez !
Alors toi maintenant , on t'coute  :D


"les arbres sont les vestiges d'une autre poque,des tches sur l'uniforme cendreux du ciment " Marc Gendron

Hors ligne

 

#26 03-02-2014 20:56:08

vinz93
Petit Lmurien
Date d'inscription: 26-10-2008
Messages: 1426

Re: Mulching vertical

Arrte!!! a finit par attaquer sec le sulfite!!!

Hors ligne

 

#27 03-02-2014 21:12:04

Clifhanger
Grand Sage Lmurien
Lieu: Corbires 11
ge: 52
Date d'inscription: 04-04-2013
Messages: 2942

Re: Mulching vertical

Libre toi de critiquer les rsultats d'tudes ralises par des sommits telles W Moore ,ou C Drnou

a n'est pas le but...je ne suis pas persuad qu'on rtablisse un multi centenaire avec un mulching quel qu'il soit. Les besoins de ces mastodontes sont certainement (je manque de connaissances, certes, mais c'est mon instinct qui parle) rgis diffremment que ceux d'un simple ray-grass. Mme pour le vignoble, on s'est rendu compte que les apports sont souvent perdu dans les nappes phratiques. Qu'on prpare le sol d'un petit bb, ok et encore a peut tre discutable. Ce qui me fait rler, c'est qu'on pense encore amendements alors qu'on se soucie peu de la vie du sol ! J'entends rire, du moins j'imagine, mais aprs avoir fait certains canyons magnifiques et y avoir vu de la  Furax de mousse alors qu'il n'y avait aucune habitation...j'ai vite compris !
Si des gens comme vous n'accompagnez pas vers un cheminement "nappes propres", o va-t-on ?

PS: c'est trs rare, mais l, c'est mon coup de gueule. Franchement dsol le viok car c'est ton post.


Proverbe bcheron:
C'est l'ide qui fait le bon bcheron, ce n'est pas la force !

Hors ligne

 

#28 04-02-2014 05:56:14

le viok
Membre vnrable
Lieu: gabaye sud
ge: 62
Date d'inscription: 03-11-2010
Messages: 7739
Site web

Re: Mulching vertical

Tu as quand mme normment de parcs avec arbres multisculaires qui , par le mulching et la rgnration des racines non ligneuses , ont t rorients de faon significative.


"Le temps est un grand professeur, mais il tue tous ses lves"  H.B.

Hors ligne

 

#29 04-02-2014 08:19:32

p'tit loulou
Ecureuil
Lieu: 56 morbihan
Date d'inscription: 08-02-2009
Messages: 332

Re: Mulching vertical

Juste une question :
Quel recul a-t-on en terme de temps bien sr sur ce genre de pratique ?

Pour le viok :
Concernant les parcs dont tu parles, c'est le seul paramtre qui a t chang ou il y en a eu d'autre en mme temps ?

Hors ligne

 

#30 04-02-2014 13:07:48

Dom pas la peine
Membre vnrable
Lieu: Grand-champ
ge: 47
Date d'inscription: 22-05-2008
Messages: 3575

Re: Mulching vertical

Clifhanger a crit:

Libre toi de critiquer les rsultats d'tudes ralises par des sommits telles W Moore ,ou C Drnou

a n'est pas le but...je ne suis pas persuad qu'on rtablisse un multi centenaire avec un mulching quel qu'il soit. Les besoins de ces mastodontes sont certainement (je manque de connaissances, certes, mais c'est mon instinct qui parle) rgis diffremment que ceux d'un simple ray-grass. Mme pour le vignoble, on s'est rendu compte que les apports sont souvent perdu dans les nappes phratiques. Qu'on prpare le sol d'un petit bb, ok et encore a peut tre discutable. Ce qui me fait rler, c'est qu'on pense encore amendements alors qu'on se soucie peu de la vie du sol ! J'entends rire, du moins j'imagine, mais aprs avoir fait certains canyons magnifiques et y avoir vu de la  Furax de mousse alors qu'il n'y avait aucune habitation...j'ai vite compris !
Si des gens comme vous n'accompagnez pas vers un cheminement "nappes propres", o va-t-on ?

PS: c'est trs rare, mais l, c'est mon coup de gueule. Franchement dsol le viok car c'est ton post.

L tu fais un amalgame avec un amendement d'ordre chimique.
L'optique pour ces cas l, c'est "d'essayer de reproduire" un sol de type forestier en apportant au sol du brf(nourriture pour les champignons symbiotiques).
Tout a est tout bonnement naturel et n'a aucun impacte nfaste sur le sol et les nappes.
C'est vrais que a peut paraitre de la griatrie arboricole mais, et mme si a ne fonctionne pas, a a le mrite de ne pas faire de mal au niveau environnement.


Vaut il mieux naitre con ou le devenir ?....
https://www.youtube.com/watch?v=ZKGYPR_3RGE

Hors ligne

 

#31 04-02-2014 20:32:38

Clifhanger
Grand Sage Lmurien
Lieu: Corbires 11
ge: 52
Date d'inscription: 04-04-2013
Messages: 2942

Re: Mulching vertical

Bonjour,

Ma premire rponse, c'est ct cur voire mme pidermique et ce sujet:

Dom pas la peine a crit:

L tu fais un amalgame avec un amendement d'ordre chimique.

Tu as raison 200 %, sauf que tu oublies de noter qu'il existe des pollutions organiques (vous tes bien placs pour le savoir: le lisier), je te site aussi le cas de Volvic qui moyennant finance imposait un nombre rduit de ttes l'hectare aux leveurs, du moins c'tait le cas lors de mon BPA en 1994.

Aujourd'hui, c'est le ct "cogito ergo sum" et soyez certains que j'ai eu tout le temps d'y rflchir...

le viok a crit:

Tu as quand mme normment de parcs avec arbres multisculaires qui , par le mulching et la rgnration des racines non ligneuses , ont t rorients de faon significative.

Mon souci n'est pas de vous empcher de faire du bien des ppres, loin de l.

la rgnration des racines non ligneuses

L, je te dis : OK, travail du sol ! Le problme c'est tu auras quelques difficults faire ton boulot sans abimer les racines ligneuses... moins d'utiliser l'air spade et puis de "t'amuser" repasser les radicelles. Je prfre que se soit toi que moi !

Ensuite, ce qui me chagrine beaucoup c'est le fait de couper ou abimer de la racine par perage ou poinonnage et la mettre en contact avec du brf mme en fin de fermentation. Car une fermentation ne dtruit pas tout.
Je m'explique:
1- Tu connais l'origine du brf et ce sont des bois sains, why not ?   siffle

2- Tu ne connais pas l'origine, l a se complique...
Tu n'est pas sans connatre la massaria platani dont on ne sait rien ou si peu (en particulier la propagation).
Justement, tu as traiter un gros platanus...peux-tu me signer un document comme quoi il n'arrivera rien !
Moi, je ne le ferai pas pour une raison simple: "le principe de prcaution".
Dans ce cadre, on est dans le domaine du bon sens.

Autre chose, pour finir, est-ce que Messieurs Drnou et Moore, s'ils avaient eu vent de la massaria platani se seraient hasards faire ce genre de chose ? Il serait intressant d'avoir leur avis sur la question prsent...

Ps: Saches et sois persuad qu'avant d'crire "la provoc", je me suis gratt la tte.   wink


Proverbe bcheron:
C'est l'ide qui fait le bon bcheron, ce n'est pas la force !

Hors ligne

 

#32 04-02-2014 20:53:07

Carcot
Petit Polatouche
Date d'inscription: 05-04-2007
Messages: 547

Re: Mulching vertical

Salut

  Question ceux qui pratiquent ce type d'intervention :  Quelle est la part de "rsineux" que vous traitez?


l'erreur est urbaine

Hors ligne

 

#33 05-02-2014 12:22:16

Dom pas la peine
Membre vnrable
Lieu: Grand-champ
ge: 47
Date d'inscription: 22-05-2008
Messages: 3575

Re: Mulching vertical

Clifhanger a crit:

Bonjour,

Ma premire rponse, c'est ct cur voire mme pidermique et ce sujet:

Dom pas la peine a crit:

L tu fais un amalgame avec un amendement d'ordre chimique.

Tu as raison 200 %, sauf que tu oublies de noter qu'il existe des pollutions organiques (vous tes bien placs pour le savoir: le lisier), je te site aussi le cas de Volvic qui moyennant finance imposait un nombre rduit de ttes l'hectare aux leveurs, du moins c'tait le cas lors de mon BPA en 1994.

Aujourd'hui, c'est le ct "cogito ergo sum" et soyez certains que j'ai eu tout le temps d'y rflchir...

le viok a crit:

Tu as quand mme normment de parcs avec arbres multisculaires qui , par le mulching et la rgnration des racines non ligneuses , ont t rorients de faon significative.

Mon souci n'est pas de vous empcher de faire du bien des ppres, loin de l.

la rgnration des racines non ligneuses

L, je te dis : OK, travail du sol ! Le problme c'est tu auras quelques difficults faire ton boulot sans abimer les racines ligneuses... moins d'utiliser l'air spade et puis de "t'amuser" repasser les radicelles. Je prfre que se soit toi que moi !

Ensuite, ce qui me chagrine beaucoup c'est le fait de couper ou abimer de la racine par perage ou poinonnage et la mettre en contact avec du brf mme en fin de fermentation. Car une fermentation ne dtruit pas tout.
Je m'explique:
1- Tu connais l'origine du brf et ce sont des bois sains, why not ?   siffle

2- Tu ne connais pas l'origine, l a se complique...
Tu n'est pas sans connatre la massaria platani dont on ne sait rien ou si peu (en particulier la propagation).
Justement, tu as traiter un gros platanus...peux-tu me signer un document comme quoi il n'arrivera rien !
Moi, je ne le ferai pas pour une raison simple: "le principe de prcaution".
Dans ce cadre, on est dans le domaine du bon sens.

Autre chose, pour finir, est-ce que Messieurs Drnou et Moore, s'ils avaient eu vent de la massaria platani se seraient hasards faire ce genre de chose ? Il serait intressant d'avoir leur avis sur la question prsent...

Ps: Saches et sois persuad qu'avant d'crire "la provoc", je me suis gratt la tte.   wink

Tes arguments sont totalements infonds et tu fais de trs mauvais parallles.
L, tu ne fais que confirmer mon opinion... http://www.allo-olivier.com/Forums/view … hp?id=9895   hmm
Je n'argumenterais pas plus, mme si j'ai de quoi...j'ai d'autres chats   fouet

Dernire modification par Dom pas la peine (05-02-2014 12:22:50)


Vaut il mieux naitre con ou le devenir ?....
https://www.youtube.com/watch?v=ZKGYPR_3RGE

Hors ligne

 

#34 05-02-2014 19:33:16

Clifhanger
Grand Sage Lmurien
Lieu: Corbires 11
ge: 52
Date d'inscription: 04-04-2013
Messages: 2942

Re: Mulching vertical

Facile ce type de rponse mais ce n'est pas cela qui va me faire renoncer vrifier ce que j'avance.
La suite au prochain numro...


Proverbe bcheron:
C'est l'ide qui fait le bon bcheron, ce n'est pas la force !

Hors ligne

 

#35 05-02-2014 20:09:59

gabi
Super Lmurien
Lieu: pays d'caux
ge: 40
Date d'inscription: 25-11-2010
Messages: 1899

Re: Mulching vertical

Clifhanger a crit:

Bonjour,

Ma premire rponse, c'est ct cur voire mme pidermique et ce sujet:

Tu as raison 200 %, sauf que tu oublies de noter qu'il existe des pollutions organiques (vous tes bien placs pour le savoir: le lisier), je te site aussi le cas de Volvic qui moyennant finance imposait un nombre rduit de ttes l'hectare aux leveurs, du moins c'tait le cas lors de mon BPA en 1994.

icon_horssujet  c'est toujours le cas et heureusement je pense, je bosse pour un syndicat d'eau dont une station de captage et les agriculteurs du plateau au dessus ont signs un doc pour la quantit de tetes de betails a l'hectare(1,5) puis l'obligation d'etre en culture raisonne (bio aurait tait mieux je vous l'accorde )


Un optimiste, cest un homme qui plante deux glands et qui sachte un hamac

Que dit Jean de Lattre de Tassigny

Hors ligne

 

#36 05-02-2014 20:33:27

vinz93
Petit Lmurien
Date d'inscription: 26-10-2008
Messages: 1426

Re: Mulching vertical

Pour info Clif: http://www.youtube.com/watch?v=He15VFa7 … TjkWDKeE_P  (un petit clin dil aux vignerons vers 6mn55s)

Je t'invite suivre les interviews et confrences vidos de Claude et Lydia Bourguignon, Eric Petiot, Pierre Rabhi, etc...

Le mulch n'est pas un amendement proprement parl. Il s'agit plus en un apport de matire organique sur le sol.
Outre les effets directs de ce paillage sur la limitation de l'vapotranspiration, la limitation de la pousse des adventives, la protection contre la pluie qui provoque la battance et le rayonnement ultra-violet du soleil qui strilise et minralise l'humus, on le dit aggradant (on stoppe l'rosion).
L'aggradation de ce sol mulch s'explique par l'apparition, le dveloppement et l'activit de la biodiversit du sol spcialise dans la dcomposition de cette matire organique tout en dtassant la terre superficielle dite arable.
Cette dcompaction superficielle (+ou-20cm) offre un milieu plus ar au dveloppement de la rhizosphre des plantes cultive sur le sol mulch.
La dcomposition induite par cette biodiversit sous forme de crottes, turricules et autres formera de l'humus.
Cet humus mlang l'argile prsente dans le sol formera le complexe argilo-humique par combinaison de ces deux lments l'aide d'ions calcique.
Ce complexe form prsente l'avantage dtre trs stable pour peu que le sol ne soit pas perturb par le travail du sol ou dficit d'apport de matire organique car l'humus se minralise au fur et mesure qu'il se dgrade.
Cette stabilit se traduit par un pouvoir tampon plus important, une meilleure aptitude fixer l'eau et les sels minraux, un milieu plus propice dgrader les polluants (phytosanitaires et autres).
La consquence direct en est la limitation du lessivage vers les nappes phratiques.
Si l'on ajoute cette rhizosphre, ce lessivage en est attnu d'autant plus voire annul.

Hors ligne

 

Partenaires

  • Partenaire
  • Partenaire
  • Partenaire
  • Partenaire
  • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire

Elagueurs

  • Annuaire

Pied de page des forums

[ Allez en Haut de la Page | Allez aux Forums ]

Powered by FluxBB


Partagez ce forum sur Facebook

[ Gnre en 0.044 sec., 16 requtes excutes ]