Elagage raisonnée
 
Accueil Elagage et Soins aux Arbres

Vous avez une question sur vos arbres ou sur votre matériel ... c'est par ICI.

Vos photos
Forum

La taille douce (ou taille raisonnée) (page 2/4)

 

Bien tailler un arbreLa taille d'éclaircie ou taille douce (exemple sur un olivier, sur cette page là) consiste à vider l'intérieur de l'arbre en se limitant à des coupes de faibles diamètres. On utilise cette taille dans le cas où l'arbre a suffisamment de place pour ne pas gêner et ne pas être gêné. La charpente n'est pas affectée. Voir schéma ci dessous (en pointillé les parties à supprimer). On supprime les branches mortes et les moignons. Suppression des branches males orientées ou gênantes. Sans oublier de ne pas dénaturer le port initial de l'arbre. Le schéma ci-dessous montre le détail sur une branche. Applicable toute l'année, à l'exception des périodes de gel et de montée de sève, la taille douce est réalisée dans le souci de préserver la silhouette caractéristique de chacun des sujets, et de répondre aux exigences physiologiques et biologiques de l'arbre.

Bien tailler un arbreComme on le voit sur les 2 dessins ci dessus, la taille douce doit être pratiqué sur l'ensemble du houppier. Il n'est pas rare de rencontrer un travaille d'élagage en "pseudo" taille douce (voir schéma ci dessous). Souvent effectuer par facilité, pour aller plus vite ou par incompétence car il faut savoir se déplacer dans l'arbre en arrivant jusqu'au bout de chaque branche afin de pouvoir tailler convenablement celle si. Dans ce mauvais exemple (ci dessous), l'intérieure de l'arbre va être totalement enlevé et aucune taille d'éclaircie ne vas être effectuée sur toutes les parties hautes de l'arbre. Il aurait bien sur fallu éclaircir (sans tout enlever) le centre de l'arbre en même temps que le reste du houppier (comme les schémas ci dessus).

Bien tailler un arbre

 

La taille des résineux

 

Sur les résineux, la taille est peu différente des feuillus mais dans un premier temps il faut savoir que l'on n'étête jamais un résineux (pour un feuillus aussi normalement). Car soit l'arbre meurt (pin parasol par exemple) ou soit 2 têtes se forment à l'endroit de la coupe (le cèdre), ce qui représente un danger important. Comme il y a 2 têtes, il y a une prise au vent plus importante et ensuite parce que les nouvelles têtes poussent sur une partie fragilisée à cause de la coupe faite sur un gros diamètre (voir la première photo de cette page et ces explications).

Sur un feuillus les nouvelles pousses apparaissent sur l'ensemble de l'arbre ou après la coupe d'une branche alors que sur les résineux (dans la grande majorité des essences) les nouvelles pousses apparaissent toujours en bouts de branches, ce sont les pousses terminales. Regarder un résineux, la couleur verte est plus claire sur l'extérieure du houppier ou la couleur est différente en tous cas. Ce sont ces nouvelles pousses donc il ne faut pas les éliminées.

Pour nettoyer un résineux, on enlève dans un premier temps tous ce qui est bois mort et jusqu'à la moindre petites brindilles sèchent. Ne jamais laisser de morceaux de bois mort qui dépassent : pour une question d'esthétique et aussi pour éviter que ces petits morceaux pourrissent en empêchant l'apparition d'un bourrelet cicatricielle et par la suite que le pourrissement atteigne la branche entière et la fragilise.

Une explication sur la taille des résineux ce trouve sur cette page là. Elle concerne le pin parasol mais la démarche est la même pour la taille des résineux.

 

Suite : exemples de taille sévère (taille de restructuration) sur un peuplier et un eucalyptus ...

 

Entreprises élagage